Aller en haut
Aller en bas

La belle et la bête [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Marc Bretodeau
Boucle de St Amans
Boucle de St Amans
avatar

Messages : 376
Points particuliers : 108

MessageSujet: La belle et la bête [PV] Lun 9 Avr - 23:38





La belle et la bête
Evangeline Devreaux  & Marc Bretodeau

black pumpkin


Mlle Pomarine était revenue depuis plusieurs semaines dans sa boucle et personne n'avait plus eu de nouvelles d'Estres ou de quoi que ce soit de dangereux depuis. Joël avait - certes - cramé le saule pleureur du parc, un beau jour, en fin de soirée (juste avant que la boucle ne soit reformée) et avait reçu un savon made in St Amans par Martine et Annie, qui discutaient tranquillement dessous un gag récurrent donc, Monsieur Lebreton a de l'humour. A part ça depuis, pas d'incident particulier, sans mauvais jeu de mots.

Ah si, tiens, à la réflexion il y avait eu ce minuscule petit détail dont Marc évitait de trop parler à ses camarades : le sermon qu'il avait reçu par Mlle Pomarine quand elle avait su pour son excursion en plein air. Pas une excursion lambda non, non, bel et bien une excursion en dehors de la boucle, chose formellement interdite donc. Marc avait bien senti que l'oiseau avait contenu sa colère parce que la mort des Bretodeau était encore fraîche, mais il avait aussi très bien ressenti autre chose : de la peur. Il avait vu le regard de l'Ombrune quand elle avait su qu'il avait quitté la boucle (même pour une seule seconde hein, l'hypervitesse a ses avantages) et jamais il ne l'oublierait. Rien n'aurait pu plus l'effrayer, aurait-on dit : c'est à ce moment là que Marc compris qu'il avait fait une bêtise. Que quitter la boucle en hypervitesse – ou pas – était excessivement dangereux. En plus du risque de se faire attraper par un Estre ou un Sépulcreux, il prenait surtout le risque d'exposer la position de leur boucle aux méchants. Aux grands méchants. Chose à laquelle – du haut de ses 11 ans – Marc n'avait pas du tout pensé.

Et à cette histoire, malgré ce qu'on croyait, il n'y avait qu'un seul coupable : Jean. Oui non, pas Marc qui avait juste voulu ramener un souvenir de feu ses parents, mais bel et bien le premier protégé de l'Ombrune. Jean Mercier, cette immonde petite créature qui avait osé lire dans les pensées de Marc pour aller tout balancer à l'oiseau. Comme ça, sans panique, à l'aise. Il lui avait tout dit. En même temps, c'était prévisible : Marc l'avait redouté dès qu'il était revenu de Soulac, il savait que tôt ou tard Jean finirait par lire en lui et découvrir ce qui c'était passé. Marc avait toujours détesté la particularité de Jean et aujourd'hui enfin, le petit garçon avait une vraie raison de détester son aîné.

En pleine après-midi, Marc avait décidé de fuir son petit groupe d'amis, composé pour la plupart du temps de Joël et de ceux qui avaient la patience de le supporter. Le petit garçon avait filé dans sa chambre car Jean avait décidé de s'incruster s'insérer au petit groupe (rien de très étonnant, Martine en faisait partie) et Marc n'avait – plus que jamais – pas envie de le voir. Il voulait garder ses pensées pour lui, merci bien !

Arrivant dans sa chambre pour récupérer le livre dont il venait de commencer la lecture, pour ensuite filer dans le parc, Marc se rendit compte que les chambres n'étaient pas aussi vide qu'on aurait pu le croire par ce beau temps. Le château comptait beaucoup de particuliers, et si certains avaient des habitudes relativement identiques (Joël passait très peu de temps dans le château, tout comme Florence, à l'inverse Annie adorait le jardin d'hiver : endroit où elle pouvait étendre ses ailes sans être crainte d'être vue), certains variaient, comme Marc. Le château, le parc, le lac, la forêt, le village, bref, rien n'était assez grand pour lui. Et visiblement, il n'était pas le seul aujourd'hui à avoir choisi les chambres du château de St Amans Valtoret.

Une particulière du nom d'Evangeline était dans sa chambre, la porte ouverte. Marc ne lui ayant que très rarement parlé - et surpris de voir que quelqu'un boudait le beau temps estival - décida de s'approcher de sa chambre.

- Coucou Evie. Ça va ?

Il ne lui avait jamais parlé en tête-à-tête, mais bien évidemment il la connaissait. Tout le monde se connaissait dans la boucle, et tout le monde connaissait plus particulièrement Marc, le dernier arrivé, la petite célébrité locale. Tout le monde adorait lui poser des questions sur l'extérieur, le présent, la vie 'future' pour eux en somme. Beaucoup, pourtant assez vieux en âge, semblaient oublier que les parents de Marc avaient été tués par des Sépulcreux peu avant Noël, autrement dit la veille. Cette absence pesait encore beaucoup à Marc et il lui était encore difficile de parler de sa vie d'avant. Il préférait généralement parler des autres particuliers : ils étaient plus intéressants et ça faisait un peu diversion.

_________________

MARC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evangeline Devreaux
Boucle de St Amans
Boucle de St Amans
avatar

Messages : 36

MessageSujet: Re: La belle et la bête [PV] Mar 10 Avr - 0:40





La belle et la bête
Evangeline Devreaux  & Marc Bretodeau

black pumpkin



Lorsque j’étais entrée dans la boucle, j’avais arrêté de compter le temps. Je ne me souvenais plus depuis combien de temps je n’avais pas quitté le château et pour tout dire, cela m’importait peu. Je savais que dans la « réalité », j’étais sans doute bien plus vieille que mon apparence mais je m’en moquais car je ne comptais pas sortir de la boucle, jamais. C’était bien trop dangereux et puis, je ne voudrais pas connaître les foudres de l’oiseau.

Alors que le ciel était lumineux et le soleil brillait d’un bel éclat doré, je restais dans ma chambre, assise sur le rebord de la fenêtre comme à mon habitude, à fixer l’extérieur alors que de la glace se forme lentement sur les rebords de la fenêtre avant que je ne reprenne contenance et ne mette mes gants. C’était une sécurité autant pour moi que pour les autres. Je ne pouvais me résigner à faire du mal à qui que ce soit. Alors au lieu de sortir prendre l’air, je restais dans ma chambre, seule. L’oiseau venait me voir de temps à autre, sans doute pour être certaine que je ne m’étais pas enfuie ou je ne sais quoi et puis elle repartait quand elle avait compris que j’allais bien.

Quand des nouveaux venus arrivés dans la boucle, je prenais toujours sur moi pour être accueillante bien que je sois plus renfermée sur moi-même qu’autre chose. Cependant, je dois bien avouer que l’arrivée de Marc dans la boucle avait permis à beaucoup d’entre nous d’en apprendre plus sur la vie à l’extérieur, après tout, on peut dire de lui qu’il vient du futur, d’un futur que je connais pas, d’un futur dans lequel je serais sans doute déjà très âgée. Mais cela, je ne le saurais jamais. J’entends la voix du petit nouveau et pose mon regard sur lui.

J’avais laissé la porte de ma chambre ouverte.

« Bonjour Marc. Ça va comme tous les autres jours depuis je ne sais combien de temps et toi ? Tu te fais à la vie dans la boucle ? »

J’ai dit que je préférais rester seule mais j’ai jamais dit que j’étais insociable et puis avec le temps, j’avais connue des personnes qui m’avait aidée à « aller mieux » en commençant par Miss Pomarine puis Alice et Gabrielle…Des personnes qui n’ont pas peur de qui je suis vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc Bretodeau
Boucle de St Amans
Boucle de St Amans
avatar

Messages : 376
Points particuliers : 108

MessageSujet: Re: La belle et la bête [PV] Jeu 26 Avr - 8:21

(pas de soucis ^^)

Marc fit quelques pas dans la chambre d'Evangeline, la réponse douce et amicale de la jeune fille faisant pour lui office d'invitation. Il la regarda et sourit : Evangeline était une fille extrêmement jolie, s'était-il un jour fait la réflexion, une fille de surcroît très douce qui manquait cruellement de confiance en elle. Marc avait tendance – depuis toujours – à traîner avec des gens plutôt extravertis, bruyants, impulsifs et plein de vie qui pour la plupart, accueillaient bien les aléas de la vie. Mais il voyait toujours, cependant, quand quelqu'un était isolé, renfermé, dans son coin ou pas très bien entouré, quelqu'un de timide ou de solitaire : quelqu'un qui pour Marc – toujours – souffrait.
Sa mère lui avait d'ailleurs toujours conseillé, dans les cas où le petit garçon demandait conseil sur la marche à suivre à ses parents, d'aller vers les autres, surtout vers ceux qui en ont le plus besoin. Marc avait toujours pris la timidité pour un mal-être, une espèce de souffrance coriace qui empêchait des gens souvent très gentils et très drôles d'aller vers les autres. Puisqu'il avait réalisé tout petit qu'on ne pouvait pas changer les gens, il avait décidé de faire le premier pas en leur direction.

- Moi, ça va oui... Je suis venu chercher un livre.

Le particulier évita le sujet 'Jean', déjà qu'il ne pouvait pas le voir en peinture et qu'il avait eu des ennuis par sa faute, Marc ne voulait pas prendre le risque qu'on l'accuse aussi de dire du mal de lui dans son dos ce qui est pourtant bien le cas. Puis ce petit vieux ne valait même pas la peine qu'on ait d'autres ennuis par sa faute.

- Euh... oui..

Hésita t-il à répondre. Est-ce que Marc se faisait à la vie dans la boucle ? Disons qu'il aurait préféré être à l'océan, ses parents vivants à côté de lui, en train de partager un bon repas tous les deux. Mais disons aussi qu'il valait mieux être ici qu'en enfer, par exemple, c'est sûr. St Amans était donc un bon entre-deux.

- On se fait très vite à l'été perpétuel, franchement ! Je n'ai jamais aimé l'hiver, de toute façon.

Marc détestait le froid, il détestait ne pas pouvoir aller à l'océan pendant toute la période hivernale et surtout il détestait l'ambiance blanche/grisâtre qui régnait toujours à cette période là. La seule chose que Marc appréciait en hiver, c'était la bûche de Noël, fourrée au chocolat et aux marrons Noël. Noël ! L'échange de cadeaux, la réunion de toute la famille : des moments de joie et de pur bonheur avec ses cousins. Des moments qu'il ne vivrait plus jamais.
Ici, il n'avait plus personne : du haut de ses 11 ans, Marc était seul entouré d'enfants comme lui, des enfants qui pour la plupart avaient été rejettés car mal-aimés : il n'avait pas eu cette chance, lui, on avait tué ses parents à cause de sa particularité. Il n'avait rien pu faire. Alors oui il faisait beau, oui l'enceinte du château et le château lui-même étaient magnifiques, oui Joël était très marrant, mais jamais on ne pourrait remplacer ses parents dans son cœur.

- Et toi, qu'est-ce que tu fais ?

Marc y allait en douceur avec la gentille Evie, la pire des choses étant de lui proposer de l'accompagner dans son petit groupe d'amis : tout comme un petit chaton qui vient de naître, il faut toujours attendre avant de le montrer à d'autres personnes. Il voyait Evie comme ça : comme un petit chaton dont il fallait prendre soin et surtout veiller à ne jamais l'effrayer. Marc était un garçon très remuant et plein de vie en général, mais depuis qu'il était dans la boucle de St Amans Valtoret, toute sa fougue avait visiblement disparu : on ne le reconnaissait plus. On voyait maintenant un garçon calme, posé et finalement beaucoup plus avenant, malgré sa féroce envie de passer ses journées sous sa couette.

_________________

MARC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La belle et la bête [PV]

Revenir en haut Aller en bas
La belle et la bête [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» BELLE TAPISSERIE
» Une très belle peinture
» Belle étalon cherche femme...xD
» Aurore de Sova : la Belle au Bois Dormant est là~
» A moitié Belle...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants Particuliers :: St Amans Valtoret - 8 août 1952 :: Le château :: Les chambres-
Sauter vers: