Aller en haut
Aller en bas

[EVENEMENT] Réveillon du 24 décembre 2017

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Inès Pomarine
Aigle pomarin
Aigle pomarin
avatar

Messages : 136
Emploi/loisirs : Chasser du Creux

MessageSujet: [EVENEMENT] Réveillon du 24 décembre 2017 Lun 18 Déc - 12:09


C'était Jean, le premier enfant particulier d'Inès, a avoir fait remarquer à l'Ombrune que 'ce n'était pas parce qu'il n'y avait pas de neige qu'on ne pouvait pas fêter Noël le 25 décembre'. Évidement Jean Mercier, très à cheval sur l'exactitude, tenait un calendrier détaillé depuis le jour de son entrée dans le foyer pour particuliers, ainsi il savait très distinctement quel jour il était à l'extérieur de la boucle.
Inès Pomarine - que tous les enfants particuliers appelaient 'mademoiselle' - avait vite réalisé que ce n'était pas parce qu'ils allaient vivre indéfiniment le 8 août 1952 que les dates du présent échappaient à ses particuliers.
Ainsi Noël, Pâques, Halloween et bien évidemment les anniversaires de chacun des particuliers formaient des dates importantes à retenir, pour tout le monde.

Avec le temps, Noël devint plus 'Noël' qu'au début. D'abord le sapin était préparé dans le salon début décembre et bien qu'il fasse une chaleur estivale à l'extérieur, Jean prenait un malin plaisir à attendre son cadeau au pied du sapin la nuit du 24. Puis Martine arriva, et très rapidement le 25 décembre devint le jour préféré de tout le château : Martine gelait intégralement l'eau du lac de St Amans Valtoret pour en faire une patinoire géante.
Bien évidemment le soleil du mois d'août cognait fort et la particulière devait puiser son énergie dans ses réserves pour garder le lac parfaitement glacé, mais elle s'en fichait : la joie de se sentir 'à Noël' suffisait à la rendre heureuse pour plusieurs semaines.
Puis arriva Denis : particulier aveugle mais au pouvoir d'illusion puissant, il faisait du 25 décembre une journée magiquement hivernale pour tout le monde : la neige tombait sur les cheveux blonds d'Annie, sur les lunettes de Jean et tous avaient l'illusion – provisoire – qu'ils étaient dans le présent, dans un monde où les saisons changeaient au fil des mois.

Puis le 25 décembre 1994, les enfants particuliers supplièrent Mlle Pomarine de reproduire le rassemblement qu'elle proposa, un an plus tôt, à l'arrivée de Denis. Se réunir au crépuscule dans la cour du château, en demi-cercle, tous la main dans la main, pour ressentir l'illusion de Denis et finir la journée de Noël en beauté devint le rituel de la boucle de St Amans Valtoret. La neige tombant une dernière fois sous leurs yeux ébahis. Annie – déguisée en petit ange blanc – profitait de cet instant là pour voler au dessus de ses camarades, à la seule heure de la journée où elle était autorisée à le faire (quand la nuit la protégeait des regards indiscrets).

Ainsi depuis, tous les ans, alors que les humains normaux fêtaient Noël et les fêtes de fin d'année avec panache hors de la boucle, les particuliers de la boucle de St Amans bloqués en août 1952 pour le reste de leur vie, fêtaient eux aussi Noël en famille.

Nous étions le 24 décembre 2017, du moins c'est ce qu'affirmait le calendrier de Jean Mercier, car dehors  le même jour se répétait toujours. Comme tous les 8 août 1952, le soleil se levait et leur donnait une belle journée d'été ensoleillée. Comme tous les jours Inès s'absentait quelques heures dans la forêt après le déjeuner et c'était Jean qui prenait soin de ses amis pendant ce temps là. Dans le village, rien ne changeait : un mariage – qu'Annie et Cyrielle observaient en douce de loin - avait lieu à 16h30 et tous les commerçants avaient le même rituel : boulot et dodo. Si aucun particulier ne venait les perturber, les journées se passaient toujours pareil.

Inès avait préparé le repas avec l'aide d'Annie et de Martine, pendant que Florence se faisait une joie de décorer la buche de Noël avec soin, dans son coin. Le sapin était décoré depuis plusieurs jours dans le salon mais les joies de la boucle temporelle faisait qu'il fallait le refaire tous les jours, au plaisir des particuliers. Certains assis devant la cheminée, d'autres finissant le sapin, d'autres déjà à table, tous les particuliers étaient réunis dans le vaste salon-salle à manger du château. Et cette année, pour la première fois depuis l'arrivée de Florence, un nouvel enfant particulier les avait rejoins, Marc.

- Le repas est prêt les enfants, tous à table !

Annie, Jean, Martine, Denis aidé par Florence, Cyrielle et tous les autres prirent place à table et Marc, plus timide, mis quelques secondes avant de choisir sa place.

- Marc, tu peux t'asseoir à côté de Cyrielle si tu veux, la place est libre.

Elle lui adressa un sourire franc et posa l'entrée sur la table. C'était Noël, elle avait mis les petits plats dans les grands, heureusement que l'épicier du village avait des produits variés tout au long de l'année. Salade du jardin, crudités, fruits de mer, toasts de saumon fumé, un peu de foie gras pour chacun, il n'y avait pas de doute, Noël était là malgré les apparences !

- On ouvre les cadeaux quand, Mademoiselle ?

Tenta Annie, souriante, comme chaque année. Et comme chaque année, Inès lui répondit avec un clin d'oeil :

- Demain matin Annie, le jour de Noël !

Annie le savait, tous les particuliers recevaient chaque année un cadeau de la part de leur ombrune. Un cadeau éphémère hélas : s'ils ne le gardaient pas sur eux au moment du renouvellement de la boucle, il disparaissait, comme la dernière journée qui venait de passer.
Seuls les souvenirs demeuraient, dans une boucle temporelle.


***
- Dans le présent nous sommes le 24 décembre 2017, ainsi un nouveau particulier Marc Bretodeau est entré dans la boucle (le 1er décembre 2017) depuis peu.

- Tous les particuliers sont présents pour le repas : les 6 PVS du forum, plus les nouveaux inscrits ainsi que d'autres particuliers dont le nom n'est pas encore connu (futurs inscrits), merci donc de rester vague sur le nombre de convives à table.

- Sur le forum 400 mots sont demandés pour chacun des rps, cependant un bonus de Points Particuliers sera attribué aux rps de plus de 600 mots.

- Le sujet raconte uniquement le repas du réveillon du 24 décembre, un autre sujet sera ouvert pour le 25 décembre 2017, le lendemain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magnolia Vincent
Boucle de St Amans
Boucle de St Amans
avatar

Messages : 42
Points particuliers : 23

MessageSujet: Re: [EVENEMENT] Réveillon du 24 décembre 2017 Dim 7 Jan - 11:44

Réveillon de Noël24 décembre 2017 en dehors de la boucle

Fêter Noël en plein mois d’août, au début c’était bizarre, comme de vivre dans une boucle temporelle, puis on finissait par s’y habituer. Comme elle aimait les fêtes, Magnolia avait attendu avec une certaine impatience le repas du réveillon. Elle savait que sa gourmandise serait récompensée avec des tas de bonnes choses à manger. Non pas que les repas soient mauvais en temps normal, mais tout devenait banal quand on vivait perpétuellement la même journée. Fêter Noël leur permettait en quelque sorte de casser le cycle, du moins entre eux, car en réalité au dehors, c’était toujours le 8 août.

Au moment de se préparer à descendre, elle avait hésité à mettre ses lunettes noires pour n’hypnotiser personne par erreur et elle y renonça car même s’ils ne manquaient pas de luminosité, ça détonerait dans l’ambiance de la soirée. Elle passa ensuite un jean rouge, très année 80, même si la mode étant un cycle qui se répétait indéfiniment, c’était peut-être de nouveau la mode et un tee-shirt rigolo. C’était plus festif que ses habituels jeans délavés et tee-shirt noirs, elle était plutôt contente de ses efforts. Enfin… le fait qu’ils soient entre eux la rassurait toujours, car elle n’était pas la seule à avoir un pouvoir un peu encombrant. Cela lui évitait de trop complexer, même si elle ne pouvait pas regarder dans les yeux les autres particuliers pour autant. Les voir hypnotiser sous ses ordres la rendait tellement mal à l’aise !

Elle eut un nouveau geste d’hésitation et, avant d’aller à table, elle mit ses lunettes noires accrochées à son col de tee-shirt, juste au cas où la pression deviendrait trop forte. Ces lunettes étaient son filet de sécurité pour le cas où éviter de regarder ses camarades dans les yeux ne se révèle trop difficile.

Inès leur avait amené un nouveau particulier, un jeune garçon. Et un vrai jeune, lui, contrairement à eux qui avaient quelques dizaines d'années au compteur pour certains, dont elle. Ils traversaient les ans tout en vivant toujours la même journée. Magnolia salua ce nouveau venu d’un petit geste de la main, l’invitant à venir s’asseoir près d'elle. Dans son coin – qui était aussi celui de Cyrielle – il restait pas mal de places libres. Logique comme elle évitait d’être au milieu des autres pour ne pas les hypnotiser d'un croisement de regard malvenu ! Mais en même temps, elle était sociable et bien décidée à s’amuser alors elle voulait fêter dignement à la fois Noël et l’arrivée du nouveau particulier.

« Bienvenue parmi les Particuliers ! » Lui lança Magnolia sans pour autant le regarder (il allait vite falloir qu'elle lui explique ce qui pouvait passer pour de l'impolitesse). « Tu vas voir, on fait de chouettes réveillons même si c’est le plein été dehors ! » Elle sortit des cotillons fabriqués maisons et en posa sur la table : « On va pouvoir faire tomber des cotillons à défaut de neige. Ah et il faut que je pense à faire ma prière de minuit avant minuit. » Magnolia n’était pas extrêmement croyante mais quand elle était petite, elle allait toujours à la messe de minuit de Noël de la Cathédrale de Chartres. Mais ça, c’était avant qu’elle se découvre particulière et aussi avant qu’elle déménage dans le sud. Sa vie n’avait plus jamais été la même, et prier à la naissance du petit Jésus, c’était une sorte de retour aux sources et d’hommage à ses parents. Même si elle ne pouvait pas le faire à minuit pile...

2981 12289 0

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David de Soyres
Boucle de St Amans
Boucle de St Amans
avatar

Messages : 218
Points particuliers : 88

MessageSujet: Re: [EVENEMENT] Réveillon du 24 décembre 2017 Sam 13 Jan - 16:01

C'est une inhabituelle agitation qui nous tire de notre méditation, en ce énième huit août. Avant même que les rayons du soleil ne réchauffent notre chambre, nous entendons les autres Particuliers s'activer dans les salles à vivre. Cela nous intrigue, mais David nous fournit bien vite une raison à toute cette agitation : selon lui, c'est le jour de Noël. Enfin, selon lui, ce n'est pas tout à fait exact ; il serait plus juste de dire que c'est d'après le Particulier nommé Jean.
Nous entendons David soupirer brièvement. Oh, ce n'est pas qu'il ait quoi que ce soit contre cette fête ; seulement, nous savons parfaitement qu'il a préparé quelque chose pour aujourd'hui, et nous partageons ses craintes. Son nouvel Ecrit sera-t-il aussi parfait qu'il le souhaite ? Parviendra-t-il à le faire vivre aussi longtemps qu'il l'espère ? Bien sûr, il s'est entraîné ces derniers jours, mais nous savons comme lui qu'une situation stressante peut mettre à mal ses capacités.
Une fois n'est pas coutume, il puise en nous son réconfort. Il sait que nous existons, que nous l'accompagnons, et que nous sommes ses réussites. Nous le voyons feuilleter l'un de ses carnets, celui qui nous donnera la vie lorsqu'il aura besoin de nous.

David passe la matinée à s'affairer à la préparation du réveillon. Il aide, pour la cinquième fois cette semaine, à décorer le sapin, puis observe les cuisiniers du jour faire leur travail. Nous ressentons son agitation, et décidons de nous retirer, laissant David à ses pensées.


Le silence se fait enfin dans mon crâne. Les Ecrits se sont retirés -mais pour combien de temps ?
Impossible de le deviner. Je compte néanmoins mettre ce laps de temps à profit pour me plonger dans l'esprit de Noël, et savourer ma journée. Je dois bien admettre que l'idée de fêter Noël en plein août me semblait saugrenue les premières années, mais à force de vivre dans une boucle, la notion même de saugrenu semble perdre son sens.
Je me rends dans la salle à manger, laissant les maîtres queux en devenir vaquer à leurs occupations. Je m'installe confortablement dans l'un des fauteuils, veillant néanmoins à ne pas froisser mon costume des grands jours. Parmi les Particuliers déjà présents, je remarque un visage qui ne m'est pas familier. J'hésite à aller vers lui, contrairement à Magnolia, qui le salue avec entrain, l'invitant à s'asseoir non loin. Sa remarque me fait sourire, et sans attendre, je sors mon carnet. A la lisière de ma conscience, je sens les Écrits s'agiter. Sans en tenir compte, je griffonne quelques lignes.

De nombreux flocons de neige semblent tomber du plafond de la salle à vivre, dans la boucle de Saint Amans Valtoret. La chaleur estivale ne les laisse pas durer plus de quelques secondes, mais ils ajoutent une touche festive à ce jour de Noël.


A ma grande satisfaction -mais sans surprise-, une neige drue se met à tomber au dessus de nos têtes. J'ignore ce que vont en penser mes camarades, mais cela me ravit intérieurement. Et le mieux est qu'en me concentrant, je ressens à peine les effets de la projection.
Avec l'aide de Mlle Pomarine, j'ai appris à canaliser mon énergie de la façon la plus efficace possible, et les entraînements répétés ont amélioré mon endurance, si je peux dire ainsi. Grâce à tout ce travail, une création aussi insignifiante et brève que ces flocons semble ne nécessiter aucun effort. J'en tire une certaine fierté, mais me garde de le signifier à Mlle Pomarine dans l'immédiat. Il serait malvenu de me mettre en avant un jour où nous sommes censés penser aux autres avant tout.
M'approchant de Magnolia et du nouveau venu -Marc, si ma mémoire est bonne-, je leur adresse un sourire entre timidité et amusement.
Mise à jour du bulletin météo : de la neige est prévue pour ce 8 août 1952, célèbre jour de Noël.

Je referme mon carnet, et le range dans la poche prévue à cet effet avant de m'asseoir à la première place libre que je trouve.
J'espère que tu vas bien, Magnolia ! Et toi Marc, tu t'habitues à la vie de Particulier ?

Je me préoccupe sincèrement de son intégration ; même le passage des années n'a pas effacé le souvenir de mes premiers jours dans la boucle, de mon sentiment d'égarement face à toute cette nouveauté et cette forme de magie. Je prends quelques secondes pour essayer de me rappeler de sa particularité... en vain. Je me contente donc de lui sourire de mon air le plus avenant, espérant qu'il se plaît parmi nous.

Au moins, cela m'empêche de me tracasser pour ce que je prépare.

821 mots
(c) Yvi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc Bretodeau
Boucle de St Amans
Boucle de St Amans
avatar

Messages : 376
Points particuliers : 108

MessageSujet: Re: [EVENEMENT] Réveillon du 24 décembre 2017 Ven 19 Jan - 8:26

Les premiers jours de Marc dans la boucle temporelle pourraient se résumer en deux mots : autruche et difficulté. Difficile, car le jeune Marc Bretodeau avait perdu ses parents depuis moins d'un mois, le jour où ils avaient été attaqués par des Sépulcreux – ou Creux, comme le lui avait appris Inès -, les créatures les plus ignobles qu'il ait jamais vu. Qu'il avait jamais 'deviné' du moins, car en plus d'être de dangereux tueurs, les Creux étaient invisibles.
Marc partageait sa chambre de deux avec Joël Lebreton et c'était en ça qu'il avait rapidement opté pour la politique de l'autruche. Joël ne semblait pas avoir conscience de ce qu'était des 'parents', cette chose insignifiante qui vous mettait au monde, vous élevait, vous aimait, et prenait soin de vous tout le reste de votre vie. Pour les plus chanceux du moins. Non, Joël était dans une cour de récréation permanente à laquelle Marc c'était finalement très vite habitué, malgré lui. La journée du moins, car il ne se passait pas une nuit depuis son arrivée à St Amans où Marc ne pleurait pas à chaudes larmes, les sanglots étouffés par son oreiller.
Marc n'avait plus personne : il était entouré d'inconnus, de monstres de foire aux capacités incroyables et plus aucun membre de sa famille pour le soutenir dans cette difficile épreuve. Marc aurait volontier détalé à la vitesse de la lumière à l'autre boût du monde si les créatures affreuses qui hantaient chacun de ses cauchemars ne le menaçaient pas de leurs ombres : dehors, elles pouvaient être partout.

Le petit garçon avait passé le plus clair de son temps depuis son arrivée avec Joël, qui lui avait fait faire toute sorte de choses. Marc était certain que la moitié n'aurait pas été approuvée par l'Ombrune, mais c'était ça aussi l'avantage d'une boucle temporelle : tout s'effaçait le lendemain. Tout, sauf la peine et le chagrin. Marc avait rapidement trouvé du réconfort dans la présence discrète et réconfortante de Florence Marchand. C'était la seule particulière de la boucle – ou presque – qui portait sur elle une infinie douceur et qui préférait rester – et ça c'était véridique – tout le temps, seule. La plupart du temps Florence et elle ne disaient rien, ils restaient là, asssis dans l'herbe et se contentaient de caresser les chats et chatons du quartier, irrémédiatement et particulièrement attirés par la jeune femme. Florence était de surcroit une des dernières entrée dans la boucle de St Amans et avait donc de nombreux points commun avec Marc (du moins plus qu'un enfant de 90 ans).

Quand la veille du jour de Noël arriva, Marc ne put s'empêcher de pleurer à chaudes larmes dès qu'il se réveilla. Il n'aurait pas supporté devoir s'expliquer à quelqu'un sur cette soudaine émotivité et fort heureusement Joël n'était pas dans la chambre. Ce Noël, il l'avait prévu depuis des semaines, le cadeau de ses parents était prêt, là, dans sa chambre près de l'océan. Sauf qu'ils n'étaient plus là, qu'il était seul, et qu'il ne les reverrait plus jamais. Le particulier trouva un peu de réconfort dans les bras rassurants d'Inès Pomarine, qui lui promit qu'elle ferait de son mieux pour que cette journée ne lui soit pas trop difficile. Le simple fait qu'elle fasse attention à lui alors qu'elle avait une farandoles d'enfants à gérer, suffit à apaiser et à mettre du baume au coeur au garçon. Non il n'était pas seul, ses parents étaient dans son coeur, en lui et dorénavant -même si c'était encore très dur à concevoir - il avait une nouvelle famille.

Une nouvelle famille qu'il ne connaissait pas et qu'il allait devoir affronter tôt ou tard. Le jour de Noël semblait un bon compromis pour s'ouvrir aux autres, ainsi, Marc se donna du courage, s'habilla et descendit dans la salle à manger.

Il s'approcha de l'endroit que lui conseilla Mlle Pomarine pour s'asseoir et presque tout le monde lui souhaita la bienvenue, ce qui lui réchauffa un peu le coeur. Même si certains avaient des pouvoirs perturbants (une fille avait des ailes noires incommensurables accrochées dans le dos), Marc allait devoir s'y faire : il était comme eux. Ici, son don n'était pas rare, il faisait d'ailleurs presque pâle figure. A côté de Joël qui tenait le feu dans la paume de sa main et Florence qui pouvait caresser un lion en lui demandant de te mettre en pièce, l'hypervitesse était limite ridicule. Pour lui qui n'avait jamais rien vu dans sa vie, d'anormal, on pouvait dire que le mois de décembre avait été chargé : des monstres invisibles tentaculaires qui se nourissent d'humain, des femmes de 30 ans qui se changent en oiseau à volonté et une fille qui peut faire jaillir une fontaine d'eau de ses mains, il y'avait de quoi tout remettre en question.

Quand Magnolia souhaita la bienvenue à Joël, le jeune homme ne put s'empêcher de baisser les yeux à son contact. Dans son esprit, il n' y avait qu'une seule raison au fait qu'une particulière porte des lunettes : c'était clair que dès qu'elle les quittait, elle changeait tout le monde en statue de pierre. Ne voulant pas prendre de risque, Marc articula un timide « Merci beaucoup. », les joues rouges, à son adresse.

Mais hélas, la dénommée Magnolia (Marc se souvenait de ce prénom si particulier) ne semblait pas en avoir fini avec lui. Et force était de constater que si elle avait le pouvoir diabolique de la Méduse de la mythologie grecque, elle était cependant fort sympathique. « C'est vrai ? J'ai beau savoir qu'on est presque à Noël, cette chaleur est tout de même perturbante. » pour qui n'y était pas habitué, bien sûr.

Comme pour répondre à sa remarque, un particulier que Marc n'avait pas vu arriver, s'assit près de lui et énonça à voix haute que la météo du 8 août 1952 venait de changer et que de la neige était prévue. Les yeux de Marc n'auraient pas pu refléter plus d'émotions en voyant de tout petits flocons de neige tomber, tomber dans le salon. Stupéfait, les larmes presque aux yeux, Marc n'avait jamais rien vu d'aussi beau. La neige était belle en soi, mais voir de la neige en intérieur, dans un salon aussi richement décoré, avait quelque chose de magique, de féérique. Marc se serait cru dans un de ses romans fantastique qu'il affectionnait tant. Il se tourna vers David (dont il ignorait le nom) et lui demanda « C'est toi qui a fait ça ? », les yeux en forme de cœur humides.

Le petit garçon (qui était plus petit que lui, en taille du moins) salua Magnolia et demanda à Marc s'il s'habituait à sa nouvelle vie de particulier. Marc préféra mentir plutôt que de froisser quelqu'un, il n'avait pas envie de plomber l'ambiance en lui répondant que ses parents étaient morts depuis très peu de temps et que forcément non, il ne pouvait pas s'y faire. « Oui... Oui c'est un peu nouveau pour moi mais... J'aurai le temps de m'y faire. » Pour le coup c'était clair, Marc n'était pas pressé : il avait toute la vie devant lui. Et plus encore, toute l'éternité : un particulier dans une boucle temporelle était immortel.
(1206)

_________________

MARC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magnolia Vincent
Boucle de St Amans
Boucle de St Amans
avatar

Messages : 42
Points particuliers : 23

MessageSujet: Re: [EVENEMENT] Réveillon du 24 décembre 2017 Lun 19 Fév - 16:54

Réveillon de Noël24 décembre 2017 en dehors de la boucle

« Oh ! Cool ! GG David ! Mais heureusement qu’à minuit tout va revenir à zéro parce que je ne t’explique pas s’il fallait qu’on éponge quand ça va fondre. » Dit avec amusant Magnolia en passant les doigts d’un air distrait sur les lunettes noires qui étaient accrochées au col de son tee-shirt. Malgré la neige créée par son camarade elle n’avait pas froid car, comme toutes les journées qui se répétaient en boucle depuis qu’elle était arrivée ici, fuyant le monde réel et son pouvoir, il faisait beau, et chaud. On se lassait d’avoir toujours la météo parfaite, même quand celle-ci était favorable. Elle ne répondit pas pour ce qui était de son état moral car, en fait, cela tournait plutôt autour des règles de base de la politesse que d’un intérêt réel à son avis, après tout, ils se voyaient tous les jours, non ?

Elle préféra donc s’occuper de Marc, le nouveau, pour qui tout ça était nouveau et sûrement déstabilisant. « Un noël par beau temps, ce n’est jamais que comme dans l’hémisphère sud. » Elle se voulait à la fois rassurante et philosophe. Elle se souvenait (vaguement) de son premier noël ici et elle avait été assez sceptique aussi, à raison, la vie dans la boucle n’avait rien de très « normal », pour autant ça valait mieux qu’une absence totale de vie, ce qui pouvait les attendre quasi à coup sûr à l’extérieur de la sécurité de la boucle. Cela dit, il fallait pas mal de jours, voire de mois, quand ce n’était pas d’années, pour s’habituer à être « un particulier », encore plus dans une boucle. Sur ce dernier point, elle n’arrivait pourtant pas à se faire à l’idée que certains prenaient le risque de vivre à l’extérieur. Rien que l’idée lui paraissait effrayante (pour plein de raisons).

« Oui, tu as le temps, tu as raison. » Même si elle se demandait jusqu’à quel point il croyait en ce qu’il disait. Il aurait été délicat de lui poser directement la question alors elle changea de sujet tout en grignotant son repas de réveillon. Elle pouvait être gourmande, toutefois, elle avait toujours eu du mal à concilier les repas et les conversations. Surtout quand celles-ci se devaient d’être un peu sérieuses, ce qui était le cas ici : ils n’avaient pas des nouveaux venus tous les jours, loin s’en fallait. Le groupe de la boucle était plutôt en effectif stable de façon générale. Et il y avait les périodes, comme ça, où quelqu’un venait apporter sa touche de nouveauté, évitant l’ennui si l’on peut dire.

« Ne prends pas mal si je ne te regarde pas dans les yeux. » Expliqua-t-elle à Marc. « Mon pouvoir se déclenche quand mon regard croise celui de quelqu’un d’autre. Mais si ça t’inquiète, dis-le moi, je mettrais mes lunettes de soleil. » Elle les désigna en les tapotant, elle y revenait sans cesse, car elle avait du mal à être elle-même, c’était bien pour ça qu’elle était dans la boucle. Elle n’assumait pas totalement son pouvoir, sauf ici, avec ses semblables. Ils avaient tous une bonne raison d’être là, et ça lui permettait d’aller de l’avant et même d’être souriante. Quand bien même ils fissent noël au mois d’août.
2981 12289 0

_________
Topic compté le 30/03/18

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [EVENEMENT] Réveillon du 24 décembre 2017

Revenir en haut Aller en bas
[EVENEMENT] Réveillon du 24 décembre 2017
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» 14 Décembre 2017
» Japan Touch 19 : 2 et 3 décembre 2017
» décembre 2017
» WWE TLC - 13 décembre 2009 (Résultats)
» [EVENEMENT] Bal masqué de Serpentard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Enfants Particuliers :: St Amans Valtoret - 8 août 1952 :: Le château :: La salle à manger-
Sauter vers: